• Je vais mourir.

    Je vais mourir.

    Je sais que je vais mourir.

    Il n'y a pas d'issue pour cette maladie.

    Ca fait maintenant quatre ans que je me bat contre cette leucémie.

    Il n'y a pas d'issue.

    J'en ai assez de subir toute ces chimiothérapies, d'avaler tous ces médicaments...

    J'en ai marre. Vraiment marre.

    A chaque fois, c'est pareil : les médecins me disent que je commence à guérir ; je vais mieux ; et puis je rechute.

    C'est trop dur. Je n'en peux plus.

    Je sais que j'ai pris une décision horrible, mais il n'est pas question que j'attende que ce soit cette maladie qui me tue.

    Je vais prendre les devants.

    J'ai toujours aimée nager. C'est d'ailleurs pour cela que mon mari à fait construire une piscine dans notre jardin : pour que nous puissions nager ensemble.

    Demains, après mon rendez-vous avec mon médecins, j'irais sur le pont de la ville -celui qui est le plus haut de tous- et je sauterais dans la rivière. Le courant sera si fort que je ne pourrais pas remonter à la surface et je me noierais.

    De toute façon, je n'essaierais même pas de remonter.

     

    ~~~~~

     

    C'est aujourd'hui.

    C'est aujourd'hui que mes souffrances vont s'arrêter.

    Je suis nerveuse. Tellement que j'ai du mal à me coiffer et à me maquiller.

    A cause du cancer qui m'épuise, ma peau est devenu très pale. Je ne peux donc pas sortir sans fond de tain.

    Mon mari entre dans la salle de bain. Il m'enlace en me disant que je suis la femme la plus jolie au monde et m'embrasse.

    Il me demande ensuite si je veux qu'il m'accompagne à mon rendez-vous médicale. Je refuse et lui dit que je préfère y aller seule.

    Il insiste, mais laisse vite tomber face à ma détermination.

    Et dire qu'il ne sait pas que je ne rentrerais jamais à la maison...

    "Je t'aime, lui dis-je avant qu'il quitte ne la salle de bain.

    -Je t'aime aussi, répondit-il avec un grand sourire."

    Mon mari a un rendez-vous pour son travail. Il quitte donc la maison cinq minutes avant moi. Je ne tarde pas à la suivre.

    J'ai l'impression de conduire lentement. Peut-être est-ce pour retarder l'heure de ma mort ? Décidément, même lorsque l'on veut mourir, on n'est pas pressé.

    J'arrive un peu en avance à mon rendez-vous.

    Je m'assis dans la salle d'attente, à côté d'une jeune femme rousse.

    Elle est vraiment belle et a l'air très gentille. Elle doit avoir à peu près mon âge, je pense.

    "Vous venez voir le Docteur Hawk ? me demande-t-elle.

    -Oui, lui répondis-je.

    -C'est le médecin de mon fils. Il s'appelle Antton ; et a une tumeur au poumon. A seulement huit ans, c'est triste, non ?

    -Je suis vraiment désolée pour lui.

    -Antton est un battant. Il réussira a vaincre son cancer, j'en suis sûre.

    -Je l'espère."

    Etre malade si jeune, c'est vraiment injuste.

    Un enfant ne devrait pas connaitre la douleur ; jamais.

    Un petit garçon avec de grands yeux bleues et portant un bonnet sortit du cabiné du Docteur Hawk.

    Il se dirigea vers la femme assise à côté de moi et je compris qu'il s'agissait d'Antton.

    Sa mère me salua et ils quittèrent la salle d'attente.

    Je les regarda partir, une pointe de jalousie et de tristesse dans le cœur.

    La vérité est que j'ai toujours rêvée d'avoir des enfants ; en particulier une fille.

    Depuis que je suis toute petite, j'ai déjà décidée comment s'appelleraient mes hérités, dans quels écoles ils iraient et un tas d'autres choses.

    Mon mari et moi avons essayé pendant deux ans d'avoir un bébé, mais ça n'a pas marché.

    A cause de mon cancer, mon corps doit être trop faible pour pouvoir créer un petit être ; et maintenant que je vais mourir, mon rêve ne se réalisera jamais.

    Cela me fend le cœur ; si fort que je dois me retenir de pleurer.

    Une infermière me fait une prise de sang, puis je rejoins mon médecin dans son cabinet pour qu'il me donne les résultats.

    Je ne m'attend pas à un miracle.

    "J'ai deux bonne nouvelles, m'annonce-t-il. La première, c'est que votre santé s'est légèrement améliorée..."

    Légèrement, comme d'habitude. Ca ne va pas tardé à recommencer.

    "Et la deuxième, c'est que vous êtes enceinte."

    J'ai un blocage. Je n'arrive pas à comprendre le dernier mot.

    "Qu'avez-vous dit...?

    -Vous êtes enceinte."

    Non... ce ne peut pas être possible... il doit y avoir une erreur...

    "Vous êtes sûr ?

    -Vos analyses de sang nous montre qu'il contiens une molécule que seules les femmes enceinte produise. Vous êtes donc enceinte d'un mois et demi. Toutes mes félicitations !"

    A ce moment là, c'est comme si le temps s'était arrêté.

    Plus rien ne comptait.

    Plus rien n'existait.

    Je ne pensais même plus à mon cancer.

    Je pensais uniquement à l'enfant qui grandissait en moi.

    C'était merveilleux !

    Et puis je me suis rappelé de ce que je voulais faire après mon examen : sauter dans l'eau et me noyer.

    Je ne pouvais pas faire ça. Je risquerais de tuer mon bébé.

    Il est si petit et si fragile... il ne mérite pas de disparaitre aussi vite.

    Peut importe ma leucémie, je continuerais à vivre et à me battre, pour mon enfant.

    Grace à lui, je n'ai plus envie de mourir.

    Il m'a, en quelque sorte, sauver la vie.

    _________________________________________

    One-shot par Double-L

    « News !Chapitre 5: Une rivale Arrive [Partie 2] »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 00:25

    ma-gni-fique *0* 

    2
    Mercredi 30 Mars 2016 à 15:23

    Oh... Tellement mignon. La fin nous donne un peu envie de savoir ce qui va se passer pour l'enfant dans son ventre. Un début de fiction ? :3

    Double-L devrait tester, ce serait sûrement super. Brefouille, merci AngelsLili pour nous avoir fait découvrir ce one-shot.

    3
    Vendredi 13 Mai 2016 à 22:12

    Wouaw loin de toutes ces histoires bateau que j'ai l'habitude de lire !

    Moi je dis: PARFAIT !

    4
    Frani Fashion
    Mercredi 25 Mai 2016 à 16:38

    J'adore, Magnifique comme le dit SuSuMi ^-^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :